Accueil Libroscope

Réflexions

Contenu

Brèves

10 mythes sur le logiciel libre

Ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser le demander
–  18 avril 2008, par Julien Tayon  –

Vous voulez utiliser du logiciel libre, devenir professionnel dans ce dernier, contribuer, sécuriser vos infrastructures...
Et vous pensez que le logiciel libre est la solution ? Peut-être vous laissez-vous influencer par la mythologie. Une piqûre de rappel de réalité pourrait peut-être aider.
1- Le libre est un milieu où tout le monde est accueilli à bras ouverts indépendamment de son milieu d’origine
Le milieu du libre est très majoritairement masculin sans qu’on puisse l’expliquer. Le logiciel (...)

BSD, CC-BY, domaine public : promenade au pays des licences

De l’influence du logiciel libre sur la sur-consommation d’aspirine.
–  12 mars 2006, par Antoine Pitrou  –

S’il est commode de diviser le paysage juridique du « libre » en grandes catégories selon les droits accordés (libre copyleft, libre non-copyleft, etc.), une telle division donne souvent l’impression perverse qu’il n’est pas besoin d’étudier individuellement les régimes de mise à disposition. Nous menons ici une étude comparative de trois de ces régimes juridiques supposés « équivalents » et montrons que les différences ne peuvent être négligées. Nous prouvons ainsi qu’il est important de s’enquérir avec (...)

Ce que l’administration apporte au libre

Extraits naturels d’open-source
–  25 juin 2005, par Antoine Pitrou  –

On nous bassine régulièrement avec l’adoption du logiciel libre dans l’administration publique : il semble que chaque initiative doive faire l’objet d’une démarche publicitaire minutieuse. L’information telle qu’elle parvient au public témoigne souvent d’un curieux mélange des genres : entre rationalité économique, mieux-disant éthique et affichage politicien, il est parfois difficile de savoir quelle a été la motivation réelle du projet.
On nous dit que « l’argent public ne doit payer qu’une fois ». Dans (...)

Comment la musique meurt de ne pas être libre.

Démonstration, et application possible d’une musique libre comme le logiciel libre.
–  2 février 2008, par Julien Tayon  –

Je vais parfois dans un pub à côté de chez moi qui passe des concerts. Hier j’y vais, et je discute avec le tenancier et les musiciens et m’aperçois que la musique sous droit d’auteur classique empêche simplement tout le monde de vivre de la musique.
Comment est on arrivé là ? Trop de complexité tue la musique, mais des solutions sont possibles, à condition de parier sur de la musique vraiment libre.
Faisons pleurer dans les chaumières
Accoudé au bar, Stéphane pleure en me disant, c’est la dernière (...)

Contribuer oui, mais comment ?

Je ne sais pas coder en C et je veux faire partie de la Communauté du Logiciel Libre, c’est grave docteur ?
–  10 octobre 2003, par Julien Tayon  –

Un jour aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, je suis tombé sur une personne m’expliquant qu’elle avait organisé un thème parce que certains de ses proches ne la considéraient pas comme une personne contribuant à la communauté du logiciel libre : elle n’avait pas patché le noyau. Inutile de dire que la personne si péremptoire n’a elle-même jamais patché le noyau (ou pas assez souvent et significativement pour s’en vanter) !
L’idée selon laquelle il faut avoir un projet logiciel libre derrière soi (...)

Des contenus libres pour les logiciels libres

Ce que tout le monde espère trouver sans jamais oser le demander...
–  12 avril 2005, par Antoine Pitrou  –

Une propagande simpliste veut que l’initiative Creative Commons (et, par extension, l’ensemble des licences de type « non commerciales ») soit une « petite soeur du logiciel libre ». Non seulement cette façon de présenter les choses occulte les grandes divergences politiques et morales des deux mouvements, mais elle omet pudiquement de répondre à la question : comment, nous, auteurs de logiciels libres, pouvons-nous incorporer à nos créations des contenus sous licence Creative Commons ?
Car voilà : (...)

Du libre et du gauchisme : une parenté fallacieuse

–  18 septembre 2005, par Antoine Pitrou  –

Le malentendu est récurrent, dans les milieux de gauche, sur la nature et la position politique des mouvements du libre (logiciel libre et art libre). Nous tâchons ici de dissiper ce malentendu qui se manifeste par des attentes inconsidérées et, semble-t-il, des déceptions entraînant réactions hostiles et sentiment de trahison.
Orthogonalité
Il faut le rappeler, le logiciel libre comme l’art libre n’ont aucune visée anticapitaliste. Le principe premier de ces deux mouvements est d’instituer (...)

Faut-il un « modèle économique » du logiciel libre ?

En finir avec l’obsession des services
–  23 janvier 2007, par Antoine Pitrou  –

La question de la « rentabilité » du logiciel libre revient régulièrement. Mal posée, elle suscite invariablement les mêmes réponses. Ses plus fervents supporters assurent ainsi en choeur qu’il suffit de créer des activités de service autour du logiciel libre. Cependant, une fois cette idée décortiquée, on découvre l’horizon paradoxal d’un paysage économique où les auteurs de logiciels seraient employés, non à écrire du logiciel vraiment libre, mais à faire du sur-mesure pour des commanditaires.
« Avoir ou (...)

L’avenir du libre dans notre société

Institutionnalisation : le début des grands maux ?

–  15 novembre 2005, par Raphaël Rousseau, Thierry Pinon  –

« Le logiciel libre doit s’institutionnaliser. ». La phrase a été prononcée par un militant associatif du logiciel libre aux RMLL 2005 à Dijon, en présence de représentants du parlement français et d’une partie de la communauté française et internationale du logiciel libre. Cette affirmation, où chaque mot a son importance, mène à de nombreuses interrogations : quand on parle de « logiciel libre », de quoi parle-t-on ? Quel est le sens de l’institutionnalisation, quels sont ses implications, les (...)

L’apport de Kafka à l’informatique : l’absurdité quotidienne.

L’exemple du clavier dvorak
–  1er janvier 2003, par Julien Tayon  –

L’informatique étant un domaine scientifique, on suppose souvent que les choix d’adoptions de technologies sont liées à des critères rationnels. Est-ce si certain ?
Nous nous proposons d’étudier cette proposition au travers d’un problème simple : la disposition des touches sur un clavier.
Le seul point commun entre un PC, un mac, les serveurs haut de gamme réside dans une chose : la disposition des touches sur un clavier.
Comme les ordinateurs sont fait pour permettre d’aller plus vite vous pensez (...)

La GPL est-elle un contrat ? On s’en fiche !

–  7 avril 2004, par Antoine Pitrou  –

Une discussion qui revient souvent entre militants du logiciel libre tient à la qualité juridique de la GPL : est-ce un contrat, ou autre chose ? Cette question paraît importante aux techniciens du droit (et du Libre !) car elle détermine les conditions d’application de la GPL et la manière dont son contenu sera traité devant un tribunal.
Cependant, nous montrons que tout ceci n’est qu’arguties théoriques car, en pratique, que la GPL soit un contrat ou non ne change rien à son efficacité.
Les deux (...)

La liberté d’étudier

La mélodie du bonheur libre
–  17 janvier 2007, par Julien Tayon  –

On considère que l’une des libertés fondamentales pour un logiciel libre c’est la liberté de l’étudier ; cette liberté d’étudier est transposable à la musique et peut faciliter son apprentissage.
Les modes d’apprentissage de la musique sont multiples, et ce depuis fort longtemps (cours particuliers, écoles de musique, autodidactes etc...). L’émergence d’Internet facilite grandement l’apprentissage en mode autodidacte puisque les amateurs de musique (comme d’autres domaines...) peuvent partager leurs (...)

La technologie est-elle la solution à tous les maux ?

–  6 juillet 2003, par Julien Tayon  –

Dans les tribus à haut débit, le mythe est parfois tenace selon lequel la technologie est la solution adaptée à tout nos maux et mots numériques. En utilisant la technologie, les gens deviendraient miraculeusement plus intelligents.
Dans le monde de l’informatique professionnelle, il est une autre croyance : que l’informatique règle automatiquement tout les problèmes de l’entreprise. Notamment, que l’utilisation de systèmes pour tracer l’information permettra de terrasser ce monstre mythique que sont (...)

La valse des versions, la fatigue de l’utilisateur

–  15 juillet 2003, par Raphaël Rousseau, Julien Tayon  –

Interrogé sur son opinion concernant le logiciel libre, un administrateur système répondait : « ils n’ont donc aucune pitié des admistrateurs systèmes : ils sortent de nouvelles versions tout le temps, et nous avons du mal à suivre »
Cette remarque peut s’appliquer à tous les types de logiciels en fait : nous nous retrouvons à subir une valse des versions et des déclinaisons de produits qui nous fait tourner la tête. Rien que sous Linux, nous ne rien que de :
au moins une dizaine de gestionnaires de (...)

Méli-mélo des mots

Le droit, la loi, la justice

Quand il faut parfois comprendre certains termes pour comprendre le libre !
–  14 janvier 2007, par Julien Tayon  –

Combien de fois sur LinuxFr, Framasoft ou dans les entreprises entend-t-on : « le libre, c’est bien, c’est généreux, mais alors que le monde est injuste est méchant comment me garantit-il mes revenus, que je ne serais pas copié, spolié... »
Comment ? Eh bien c’est ce mécanisme qui est expliqué ici même en avant première pour vous :)
Il est un premier point qu’il faut éclaircir malgré l’entêtement de nos journaux nationaux à expliquer le contraire pendant les fêtes : le père Noël n’existe pas ! De la même (...)

Le Libre, une culture qui ne s’impose pas

–  7 janvier 2008, par Julien Tayon  –

Il m’est arrivé récemment de travailler dans l’urgence à 6 mains sur les mêmes fichiers ce qui est habituellement un enfer ; sauf si on prend le temps d’expliquer à ses comparses l’existence et le fonctionnement d’un logiciel de gestion de versions (un logiciel libre en l’occurrence). Ce qui a suscité l’intérêt de l’un d’eux qui a adopté l’utilisation de ce logiciel.
Et savez-vous quel fut mon plaisir ? Non qu’un logiciel libre soit utilisé, mais d’avoir aidé des gens à se faciliter la vie. J’ai ainsi (...)

Le secret de Linux en entreprise

Ce que vous avez toujours voulu savoir sur linux sans jamais oser le demander
–  15 septembre 2003, par Julien Tayon  –

Depuis ses débuts, Libroscope tente de faire des études de cas en entreprise. Nous avons toujours eu des fins de non-recevoir, et très peu d’entreprises intéressées. Cela nous laisse sur notre faim, et du coup pour remplir nos colonnes nous sommes obligés de faire des articles sur des sujets qui nous font plaisir en proposant à travers nos articles des points de vue un peu différents sur les logiciels libres.
Cependant, un correspondant anonyme qui me casserait les genoux s’il se reconnaissait a (...)

Libre ? Vous avez dit libre ?

Discussion, presqu’imaginaire, autour de la philosophie du libre.
–  8 septembre 2003, par Julien Tayon  –

Socrate, accompagné de quelques amis dont Thrasymarque, Céphale et Glaucon se rendait à un banquet où on parlait de logiciel libre ; on venait de lui apprendre que ce dernier était avant tout un choix philosophique, alors ils étaient en chemin pour reprendre du service car lui et ses amis en avaient marre que Britney Spears et sa virginité tiennent le haut du pavé dans les débats des humains.
Socrate et ses compères, rouillés par tant d’années à être au placard, décident de se chauffer un peu, en (...)

Libérer les logiciels

Une idée simple, une démarche exigeante
–  27 novembre 2004, par Antoine Pitrou  –

« Plus que la libération ponctuelle du code informatique, c’est l’investissement durable et intelligent de l’entreprise qui donne sa valeur à la libération du logiciel. »
Nous mettons ici à disposition un article publié dans l’Informatique Professionnelle (groupe Gartner), numéro 229 de décembre 2004. Cet article traite de la libération des logiciels par les entreprises.
Cliquer ici pour lire l’article (au format PDF).
Attention, contrairement aux autres textes publiés sur Libroscope, cet article n’est (...)

Linux, un modèle d’organisation innovante ?

Aspects organisationnels du projet Linux
–  30 mars 2002, par Julien Tayon  –

Il y a la cathédrale et le bazar selon la terminologie d’Eric S. Raymond. Le projet Linux produit un Unix selon des normes strictes ; pourtant, il est structuré selon le mode bazar. C’est ce paradoxe qui est étudié à travers le document que vous pouvez télécharger sur cette page.
Présentation
Nous montrons ici que selon des théories utilisées en organisation et en économie, le projet Linux est une entreprise innovante.
En fait, le mode bazar n’est qu’apparent. Il suffit d’analyser les contrats (...)

Logiciel libre 2.0 la nécessité de réformer le libre

Parodie artistique
–  31 août 2007, par Julien Tayon  –

"Ce n’est pas tout de comprendre le logiciel libre, l’informatique et le droit ; le mieux est encore de comprendre notre société, les hommes et femmes qui la composent" dit Jean-Jacques en faisant un clin d’oeil discret vers Nathalie. "Si le logiciel libre avait compris notre société, il serait dominant comme Microsoft l’est aujourd’hui. Ce mouvement du logiciel libre est fantastique et pourtant il reste anecdotique. Il y a besoin d’un renouveau en vue de le rendre populaire. C’est ce que j’appelle (...)

L’Art qui cache la forêt

–  24 juin 2009, par Julien Tayon  –

HADOPI, DMCA, DRM, tous ces maux numériques n’ont qu’une finalité : protéger les artistes de la contrefaçon et du « vol de propriété intellectuelle ». Mais est-ce que les auteurs dans le domaine de l’Art sont bien les seules victimes ? Et sont-ils ceux qu’il faut plaindre ?
L’œuvre artistique est un arbre, la propriété intellectuelle une forêt
Dixit wikipedia
La protection du droit d’auteur est assurée à l’œuvre de l’esprit originale. Cette dernière se définit comme une expression d’idées qui porte (...)

NTIC et la tactique de l’éthique toc libre.

–  10 janvier 2003, par Julien Tayon  –

Qu’est-il reproché au logiciel propriétaire dans le logiciel libre ?
Beaucoup de choses... et en particulier de ne pas être digne de confiance [1] quand il s’agit de communiquer. Est-ce que publier sous licence GPL vous en protège ?
Cela faisait longtemps que je voulais une définition pour libroscope de l’acronyme CMS. Et conformément à notre méthodologie, j’attendais de la voir apparaître sur wikipedia, puis en lisant la FAQ, je me suis aperçu que je commettais une des erreurs les plus fréquentes. (...)

Qui veut perdre des millions ?

Pourquoi les licences compliquées sont une plaie !
–  21 janvier 2005, par Julien Tayon  –

Il paraît que les Logiciels Libres ou Open Source, « c’est plus compliqué », notamment à cause de l’utilisation de la ligne de commande. Ce mythe, qui est amusant , ne vous informe pas vraiment sur le fond de la problématique : êtes-vous sûr que de taper une ligne de commande soit la chose la plus risquée, d’un point de vue financier, pour votre entreprise ?
Les véritables enjeux du logiciel libre ne résident peut-être pas dans les licences ou la gratuité, mais plutôt dans la simplicité qu’apporte les (...)

Recherche publique contre privatisation des idées : l’enjeu des brevets logiciels

–  5 avril 2005, par Antoine Pitrou  –

Dans cette discussion, nous considérons acquise l’hypothèse que privatiser les résultats de la recherche publique est immoral (c’est-à-dire que par recherche publique on entend bien « recherche pour le bien commun » et non simplement « recherche d’Etat » comme il y a des entreprises d’Etat).
Jusqu’à récemment, la question des brevets sur la recherche publique ne se faisait pas trop criante, puisque les brevets impliquaient la mise en oeuvre de moyens industriels. Ainsi un individu, un collectif de (...)

Tranche de vie : libre et vraie vie

Pourquoi mes parents n’utilisent pas Linux à la maison
–  20 septembre 2004, par Julien Tayon  –

Nous promouvons le libre, certes, et nos parents tournent sous Windows ! Cela paraît honteux que nous ne les ayons pas convertis par la force du goupillon si nécessaire, et pourtant non seulement en ce qui me concerne je n’en ai pas honte, et en plus je trouve ça bien !
Il y a l’essence du libre qui est le partage et aider les uns les autres à l’accroissement du savoir, et il y a des manières contre-productives de défendre le libre en confondant Linux (ou BSD) avec le libre que nous défendons.
Une (...)

Utilisacteur, vers une écologie numérique

Quoi ?! Encore une autre écologie ? Il y aurait de nouvelles pollutions ?
–  4 décembre 2004, par Raphaël Rousseau  –

On avait déjà eu droit à :
la pollution atmosphérique, liée aux industries et aux hydrocarbures des véhicules motorisés ;
la pollution lumineuse, issue des grandes agglomérations ;
la pollution sonore, qui nous empêche parfois de dormir et nous donne des bourdonnements dans les oreilles ;
la pollution électromagnétique, qu’on nous a inventé récemment et qui me fait culpabiliser à chaque fois que sonne mon mobile ;
la pollution télévisuelle...
...et maintenant : la pollution numérique !?
Eh (...)

Vers une liberté définie : Creative Commons et le mouvement du logiciel libre

–  31 juillet 2005, par Benjamin Mako Hill  –

Les promoteurs de Creative Commons (CC), dont Lawrence Lessig, sont régulièrement invités aux discussions publiques sur les logiciels libres et Open Source (FOSS : Free and Open Source Software) . CC fait partie d’un courant qui souhaite appliquer les principes du Logiciel Libre au-delà du code informatique. Ses acteurs et défenseurs le présentent comme une des plus importantes tentatives pour adapter les principes du logiciel libre à des formes d’expression moins « techniques » telles que la (...)

Vérités et contre-vérités sur les brevets logiciels

Manipulations par voie électronique, et illustration de la notion de troll
–  29 octobre 2003, par Libroscope, Antoine Pitrou  –

Quelques semaines avant le vote du Parlement européen, une bataille
souterraine faisait rage pour convaincre les députés de rallier l’un et
l’autre camp. Le « Rebonds » de Michel Rocard dans Libération s’en fait l’écho : « Nous avons tous été
bombardés de mails par centaines, dans les deux sens. Bien des
collègues, plus anciens que moi, disent n’avoir jamais connu, au sujet
du vote d’une directive, des pressions extérieures aussi massives et
aussi violentes. » A la même époque, un des lobbyistes les (...)

Étude de cas : GNU/Linux à l’université du Zoulouland

–  19 octobre 2002, par Julien Tayon  –

Linux Journal, un excellent magazine papier, propose ce cas pratique dans un environnement réel.
http://www.linuxjournal.com/article.php?sid=6214
Quelques citations
Notre management aime l’aspect "libre service" de Linux [1]. Cependant, la principale raison que nous avons d’utiliser linux est plus forte : utiliser linux est la façon la plus fun de fournir nos prestations internet.
Nous essayons d’optimiser notre bande passante afin d’encourager les autres utilisateurs à faire de même. (...)