Accueil Libroscope

Standards ouverts, logiciels libres

1- Standards ouverts, 2 - Logiciels libres

–  31 octobre 2002, par Raphaël Rousseau  –

Ne mettons pas la charrue avant les boeufs. Avant de mettre en avant les logiciels libres, dottons-nous d’utilisateurs à mêmes de les apprécier.

Compatibilité des navigateurs ou des sites web ?

Explorer et Netscape ne sont pas des normes de HTML !
–  18 janvier 2003, par Raphaël Rousseau  –

Lorsque vous êtes sur le Web et que le site vous indique qu’il faut mettre à jour votre logiciel de navigation favori, ne serait-ce pas le site qu’il faut mettre à jour ?

Court argumentaire en faveur des formats ouverts

–  31 mars 2003, par Raphaël Rousseau  –

Voici un court article présentant un argumentaire qui se veut simple et accessible, que j’ai eu l’occasion de rédiger pour des besoins associatifs. Il pourra peut-être vous servir...
Dans l’ère de l’information, un postulat de base est qu’il est important que cette dernière circule, certes, mais la finalité est que les interlocuteurs puissent se comprendre.
Les ordinateurs sont le plus souvent reliés par le biais d’un réseau connu sous le nom d’« Internet », qui rassemble des systèmes très différents (...)

FAQ : Vers un manifeste pour les standards ouverts.

Le retour
–  6 janvier 2003, par Julien Tayon  –

Suite à l’article vers un manifeste pour les standards ouverts nous avons eu de nombreux retours. L’idée de cet article est de structurer les réponses de manières hiérarchiques sous la forme d’une FAQ.
Q0 : C’est re-pompé sur l’initiative de Bruce Perens Sincere Choice.
Q1 : Pourquoi ne pas participer au projet de Bruce Perens ?
Q2 : Standards et normes sont des synonymes ; standards ouverts contre normes fermées n’a aucun sens.
Q2’ : « Standard ouvert » et « format ouvert » sont-ils synonymes (...)

Le business malin des « bonnes pratiques »

Les licences Creative Commons sont en tête de gondole
–  5 juillet 2004, par Antoine Pitrou  –

Les licences Creative Commons font fureur. Elles associent une grande simplicité d’utilisation, une présentation accessible à tous et un discours attrayant sur le thème du partage de la culture et de la connaissance. Tout « créateur » peut se rendre sur le site officiel Creative Commons et choisir en quelques clics une licence juridique pour son oeuvre, fût-elle logicielle, littéraire, ou artistique.
Cependant, les différentes licences proposées par l’initiative Creative Commons ne sont pas aussi (...)

Les bonnes pratiques ? Libres, si je veux !

–  1er octobre 2004, par Raphaël Rousseau  –

Avant-propos : l’exemple d’Opquast de cet article n’est plus d’actualité suite au changement de licence des bonnes pratiques qualité pour les services en ligne. Les arguments développés dans cet article sont néanmoins intéressants pour des contextes analogues.
L’« ensemble de bonnes pratiques qualité pour les services en ligne » est libre, sauf lorsque Temesis en décide autrement. Temesis est en équilibre entre libre et non libre ; à qui cela profitera-t-il ?
Une initiative intéressante que celle de (...)

Les données personnelles à la merci des logiciels libres

–  21 avril 2004, par Antoine Pitrou  –

Nos aïeux conservaient leur correspondance la plus intime dans une malle que leurs petits-enfants considéraient avec étonnement lorsqu’ils héritaient du patrimoine familial. Notre correspondance moderne, si nous choisissons de la livrer sous forme électronique, risque hélas de ne pas jouir de la même pérennité.
L’informatisation croissante de la société ne concerne pas seulement les échanges d’informations. Elle concerne aussi leur conservation en lieu sûr, et l’accès aux données archivées. Cette (...)

Vers un manifeste pour les standards ouverts.

–  20 novembre 2002, par Julien Tayon  –

Le nombre de projets de lois imposant l’utilisation de Logiciels Libres dans les administrations françaises ou d’autres initiatives similaires est en pleine expansion.
L’opinion de Libroscope est qu’une telle décision, si elle était appliquée :
desservirait le logiciel libre plus qu’autre chose,
ne permettrait pas d’atteindre forcément l’objectif poursuivi.
Notre proposition permettrait :
d’imposer l’essentiel, à savoir que tout le monde puisse travailler avec les outils qui lui conviennent, (...)

À qui appartiennent vos données ?

Réponse peut-être intelligente à une question apparemment idiote
–  23 avril 2003, par Raphaël Rousseau  –

La réponse que j’attends, pour vous montrer le contraire naturellement, est « à moi ! ». Nous verrons dans cet article combien les contenus que renferment vos fichiers de données peuvent être liés à vos choix logiciels, et les dangers inhérents aux formats fermés.
Rappels et vulgarisation techniques
Tel que je le définissais sur Wikipedia : Un format de fichier consiste en la description (spécification) de la suite d’informations qui constituent un fichier informatique. Grâce à une telle description, (...)