Accueil Libroscope

Actualité

Brèves

Benchmark : 23 logiciels « libres » passés au crible

Votre logiciel est-il libre ?
–  30 juin 2005, par Julien Tayon, Antoine Pitrou  –

Notre but est de faire une évaluation de l’adoption
des aspects non techniques de la communauté du logiciel libre (licence, ouverture du CVS, ouverture de l’équipe...) par différents projets du « libre ». En effet, on peut constater régulièrement un certain type d’effet d’annonce qui consiste à lancer à grands fracas un logiciel « sous licence libre », alors qu’en réalité le projet logiciel ne respecte pas les pratiques habituelles du libre et ressemble beaucoup plus à un projet fermé.
Les pratiques du (...)

FPL : la licence libère l’argent ?

Une bonne licence, oui ! Mais pour qui ?
–  30 octobre 2002, par Raphaël Rousseau  –

Un grand nombre de licences logicielles libres sont « fait maison », et se prévalent d’être plus justes que celles de leurs prédécesseurs. Hélas, mille fois hélas, la FPL nous prouve une fois de plus que le mieux est l’ennemi du bien.
En tombant tout récemment sur la FPL, je me suis immédiatement dit « encore un groupe qui part d’une idée louable à la base, mais qui s’engage dans une mauvaise direction ».
Ayant horreur de critiquer sans avoir pris la peine de regarder à deux fois, je me penche vers le (...)

France.fr : c’est de la faute au logiciel libre

... ou pas
–  18 août 2010, par Julien Tayon  –

Du 14 juillet au 16 août 2010, l’hyper médiatique présidence française a publié la vitrine du pays : un site Web à l’image du cliché de la France à l’étranger : « en grève ».
Dans Challenges, Laurent Calixte publie jeudi 29 juillet 2010 une attaque anti-logiciel libre. Cet article est intéressant ; il nous donne suffisamment d’informations pour que l’on puisse comprendre comment cela a pu arriver.
Voici quelques extraits de l’article :
D’où vient l’erreur ?
Pour de nombreux observateurs, c’est le (...)

GPL V3 France Telecom powered !

to bug or not to bug
–  1er avril 2003, par Christophe Carlet  –

Une nouvelle version va sortir. Vous pensiez qu’elle serait signée par la FSF ? Et bien non, il s’agit d’une GPLv3 à la mode France Telecom.
Que s’est-il passé ? France Telecom, dans une logique de diversification, fait dorénavant 15% de son chiffre d’affaire dans l’innovation (vente de brevets et vente de conseil). À ce titre, ils se sont aperçus que la FSF n’avait pas déposé la marque GPL. Leurs avocats se sont donc empressés de la déposer auprès de l’IMPI (Institut des Marques et de la Propriété (...)

La CHARTE <DOCUMENT LIBRE> ou l’obligation de la gratuité

–  25 juillet 2003, par Raphaël Rousseau  –

Une charte <Document Libre> du 16 Janvier 2003 nous propose une vision bien étroite de la liberté : celle de la simple gratuité.
Bien loin des rivages de la mouvance du Logiciel Libre, qui est à l’origine de licences relatives à des ouvrages littéraires ou des documentations de toute espèce (technique notamment), la charte <DOCUMENT LIBRE> proposée par l’association du même nom, restreint les libertés des écrits qu’elle régit.
Pour mémoire
Avec la GPL et le Copyleft, la FSF...
La (...)

Les brevets logiciels, un enjeu de société.

Pourquoi la France et l’Europe doivent dire non aux brevets logiciels.
–  7 mars 2002, par Thierry Pinon  –

Document présentant la problématique des brevets logiciels : historique, contexte actuel etc.

Mandrake : une société de service ou un projet logiciel libre ?

Confusion entre les projets logiciel libre et les sociétés commercialisant des produits issus de projet logiciel libre.
–  29 mars 2003, par Julien Tayon  –

Depuis quelques mois, de nombreuses sociétés ayant basé leur activité autour du logiciel libre ont soit rencontré des difficultés (Alcôve, IdealX, Linuxcare, VA-Linux), soit disparu (OpenCare). Naïvement, on pourrait se dire que le libre n’est pas économiquement viable. Pourtant, il me semble que la vraie question est : quels sont les paramètres de viabilité pour une entreprises qui fait du libre ?
À titre d’exemple, je prendrais MandrakeSoft [1]
MandrakeSoft est une société des plus représentatives du (...)

MS Office : une rente à vie ?

Une bien mauvaise idée est d’intégrer Office au lieu de lui trouver une alternative ?
–  17 novembre 2002, par Raphaël Rousseau  –

L’allemand SuSE, éditeur de la distribution de GNU/Linux du même nom, vient d’annoncer que sa nouvelle distribution du système d’exploitation libre supporterait les applications Microsoft dans sa future "SuSE Linux Office Desktop", début 2003. Encore une mauvaise excuse pour ne pas songer aux alternatives...
Dans un article récent, nous abordions le sujet des alternatives à MS Office, dont l’émergence pourrait contrebalancer la suprématie de l’éditeur de Seattle et l’orienter vers des pratiques (...)

MS Office : vers la fin d’un monopole

Où voulez-vous aller demain ?
–  2 octobre 2002, par Raphaël Rousseau  –

Une alternative à MS Office devient de plus en plus souhaitée et vraisemblable.

Non commercial : est-ce cela qui importe dans les Licences dites “Libres” ?

La diabolisation de l’argent
–  20 avril 2005, par Raphaël Rousseau  –

Les licences Creative Commons ont le vent en poupe : elles permettent de diffuser tout type de création de l’esprit (musicale, photographique, illustrative, écrite, filmique, pédagogique...) en choisissant le degré de liberté octroyé au public, ainsi que certaines éventuelles restrictions que l’auteur se réserve.
L’article Creative Commons : Soyons créatifs ensemble est, parmi d’autres, très élogieux au sujet de cette dynamique.
Tout irait pour le mieux dans les meilleures licences possibles si ce (...)

Organisation et marketing : consommer pour être plus efficace ?

La qualité d’un forgeron est-elle dans son marteau ou dans sa façon de travailler ?
–  10 novembre 2002, par Julien Tayon  –

L’organisation, une affaire de méthode ? Que nenni, nous découvrons qu’il suffit d’acheter des logiciels ; les bons logiciels, les logiciels de SUN. Des publications qui ont l’air sérieuses le prouvent !
Rendez-vous compte si vous étiez bon en math cela revient à dire que c’était dû uniquement à votre calculatrice. :)
Les premiers documents (chronologiquement) remarquent que collaborer est important pour une équipe. Communauté en réseau : Infrastructure pour une équipe multi-compétence
Les (...)

Sécurité : entrevue avec Kevin Mitnick

Le pirate le plus connu des États-Unis
–  1er novembre 2002, par Julien Tayon  –

Même si Kevin Mitnick a une réputation un peu surfaite, son interview est intéressante.Elle est visible à :
Quelques points :
Cybercrime
Il n’y a pas vraiment de peur à avoir d’attaque de Al Qaeda car le réseau n’est pas une cible suffisamment symbolique (visible). Les états, par contre, peuvent renforcer le contrôle et l’écoute de leurs citoyens en prétextant la lutte contre le cyber-crime.
Entreprises et sécurité
Les entreprises investissent beaucoup dans le high-tech (murs de feu, routeurs, IDS). (...)

Un discours libre sur le libre

–  20 octobre 2010, par Antoine Pitrou  –

Pourquoi Libroscope a existé, et pourquoi sa démarche doit être continuée d’une manière ou d’une autre, quels que soient les instigateurs.
Des discours sans polémique
Les discours sur le logiciel libre (et, plus généralement, sur l’art libre, la culture libre ou même le « monde du libre » : cet article ne cherchera pas à faire une distinction, même s’il sera évident que je privilégie ici la question du logiciel libre) sont en général de deux grands types :
ceux tenus par des libristes, le plus souvent (...)

Verisign sur le point de perdre son autorisation à enregistrer des noms de domaines.

Quand votre valeur est basée sur la confiance, faites attention à votre réputation !
–  9 septembre 2002, par Julien Tayon  –

En juin 2002, Verisign était en procès pour avoir utilisé des techniques déloyales afin de débaucher des clients faisant appel à une autre société qu’elle pour gérer leurs noms de domaines [1].
Aujourd’hui, elle est -pour une raison non liée- menacée de se voir retirer son autorité à délivrer des noms de domaines. Voici la suite de l’histoire, qui illustre notre série sur la valeur de la confiance.
L’article n’a pas pour but de paraphraser ce qui a été écrit ailleurs, mais de vous apporter des éléments (...)

La valeur de la confiance

VeriSign, société « tiers de confiance », abuse de celle des internautes

Procès de VeriSIgn à Phoenix, VeriSign reconnu coupable d’abus de confiance
–  25 juin 2002, par Julien Tayon  –

VeriSign dont le slogan est « la valeur de la confiance » (The Value of Trust) reconnaît avoir abusé de la confiance d’internautes, et signe un arrangement à l’amiable pour éviter un procès.